Actualités

En visite à l'INSP, pour un partenariat avec l'ENA-Tchad.
Crédit: ©INSP
En visite à l'INSP, pour un partenariat avec l'ENA-Tchad.
Partager sur :

Portrait de M. Sénoussi HASSANA ABDOULAYE, Promotion Jean de La Fontaine, Cycle international long, 2014.

05 février 2024 Témoignages

Découvrez le témoignage de M. Sénoussi HASSANA ABDOULAYE. Il est juriste, énarque, de nationalité tchadienne. Il est également l’actuel Directeur général de l’ENA du Tchad.

Il a été et demeure membre de plusieurs comités d’élaboration et de suivi des textes stratégiques de son pays.

Avant d’être à la tête de l’ENA du Tchad, il a exercé des responsabilités de direction au sein du Secrétariat général du Gouvernement et de coordination au Collège de contrôle et de surveillance des revenus pétroliers.

Mon Parcours :

J’ai eu un parcours tout à fait ordinaire : Baccalauréat, études de droit, à la Faculté des sciences juridiques de Rabat, et de diplomatie à l’ENA de Rabat, au Maroc, avec à la clé une maîtrise en droit privé et un diplôme du cycle normal de l’ENA. J’ai poursuivi des études de droit (deux Masters II en droit des affaires et en administration publique) avant d’obtenir l’ENA en France.

Enfin, pour les services rendus à la nation tchadienne, j’ai eu l’immense privilège d’être distingué aussi bien dans l’Ordre national du Tchad que dans l’Ordre du mérite civique.    

Le choix de l’ENA : Depuis le lycée, j’aspirais à rejoindre cette école prestigieuse de fabrique des élites administratives et des grands commis de l’État. 
J’ai été influencé par des personnalités marquantes, par exemple, M. Abderahamane DADI, lui-même un ancien énarque et ancien Directeur général de l’ENA  du Tchad.

Ce choix de l’ENA est aussi lié à l’envie de servir l’intérêt général, la volonté de participer à la modernisation de notre jeune administration publique, le vœu de construire une administration de développement, pour hisser haut le drapeau du Tchad dans le concert des nations. 

Enfin, le choix de l’ENA française c’est aussi le souhait d’acquérir de nouvelles compétences managériales, de nouvelles méthodes de gouvernance publique et de gestion vertueuse des affaires de l’État.

Ce que la formation à l’ENA m’a apporté : 

Elle m’a doté d’abord de nombreux savoirs pointus, des savoir-faire et des savoir-être. Elle a raffermi mon sens de l’État, du service public et renforcé mon dévouement pour l’intérêt général.

L’ENA a contribué ensuite à développer mon sens du management et aiguisé mon sens de la rigueur et de l’intégrité. 

L’ENA enfin m’a permis de rencontrer un personnel administratif et enseignant extraordinaire, à Strasbourg, durant deux ans, de découvrir cette belle ville européenne et de rencontrer des camarades de classe français et étrangers aux parcours atypiques et très riches, répartis aux quatre coins du monde. 

Aujourd’hui :

Je suis heureux d’être à la tête d’une belle ENA, dans mon pays, et qui contribue à former une nouvelle génération des serviteurs de l’État habités par des valeurs républicaines fortes. 
Je me réjouis également des nombreux axes de partenariat avec l’INSP et par la création du Portail de ses Alumni, qui va renouveler et resserrer le lien entre les anciens élèves internationaux et l’INSP.